Le Mémorial du 25e RI
 
Lettre d'info
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
110 Abonnés
 ↑
Monuments de la ville
 ↑
Commémorations
 ↑
Communications
 ↑
Albums

La Nécropole sous la neige de Dominique Jacquemart

 ↑
Voyages du Souvenir
Les Hymnes
 ↑
Nous contacter
Calendrier
 ↑
Visites

 342634 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

 ↑
Traduire le site
 ↑
Evennement - Des poilus à poils... et à plumes

Des poilus à poils... et à plumes : une exposition sur les animaux et la Première Guerre mondiale.

  • Jean-Pierre ROMAIN (L'Avenir du 11/09/20018 - Edition Basse-Sambre)

 

Stubby, Rags, Tiny, Ragtime... Des héros oubliés de la guerre. L'équipe de ReGare leur rend hommage et nous rappelle à leur souvenir.

 

Tout au long de ces quatre années de commémorations de la Grande Guerre, bien des choses ont été dites et montrées. On pourrait croire, en cette année du centenaire de l'Armistice, que la boucle est bouclée. Aussi, l'équipe de ReGare a choisi de faire découvrir le vécu de la vie des tranchées avec un autre regard.

 

Bête [de] guerre - Les animaux dans la guerre 14-18 est le thème de la nouvelle exposition temporaire dans le Centre d'interprétation fossois.

 

On connait bien sûr le rôle important de la cavalerie dans toutes les armées jusqu'au début du XXe siècle. On est moins conscient du fait que celle-ci a très vite dû être remplacée par des divisions blindées, pour mener des charges face aux ripostes des mitrailleuses. De cheval de guerre, celui-ci deviendra alors bête de somme.

 

PCDF: "Pauvre couillon du front"

Les chiens aussi étaient enrôlés dans l'armée: pour tirer des charriots (mitrailleuse, ravitaillement ou brancard), porter des messages ou comme kamikaze involontaire. Frères d'arme et compagnons de larmes, ils sont devenus mascottes, tout comme d'autres animaux étonnants que montre cette exposition: un ouistiti, un ours (devenu très célèbre ensuite), un éléphant...

 

Les pigeons n'étaient pas en reste. Messagers ou espions, certains ont reçu les honneurs militaires et la colombophilie de loisir était rigoureusement interdite et sanctionnée par l'occupant.

 

L'exposition est rehaussée par la mise en vitrine d'objets d'époque, rassemblés par Maxime Tahir, un collectionneur passionné de l'Entité. Des objets pour la plupart découverts dans les environs. Une vitrine entière est consacrée au caporal Léopold Gérard, de Fosses-la-Ville, décoré de la Croix de guerre et de la Palme d'or de l'Ordre de la Couronne.

 

Cerise sur le gâteau: une conteuse viendra à ReGare chaque 2e dimanche du mois pour raconter la vie des animaux dans la guerre.

 

L'exposition est accessible du mardi au dimanche compris, de 10h à 17h, jusqu'au 30 décembre. Conteuse les dimanches 9 septembre, 14 octobre, 11 novembre et 9 décembre à 14h. Exposition gratuite comprise dans le prix d'entrée à ReGare - Visite libre: 1€; visite guidée: 3,50€ - Gratuit pour les moins de 12 ans.

 

ReGare - rue de la Gare, 7 - 5070 Fosses-la-Ville - 071 77 25 80 - regare@fosses-la-ville.be

Affiche_ReGare.jpg

L’affiche relève de peu de capacité à donner une image à la hauteur de ces animaux à la fois acteurs dans le conflit et compagnons d’armes auprès de nos soldats.

Hommage et devoir de mémoire méritent plus de respect et de considération. Un manque d’égard aussi dans le titre du reportage envers ses soldats dont la vie dans les tranchées se résumait à de longues périodes d’ennui ponctuées de brefs moments de terreur. La menace de la mort obligeait les soldats à être constamment sur le qui-vive alors que les conditions de vie difficiles et le manque de sommeil minaient leur santé et leur endurance. Les rats et les poux tourmentaient les soldats jour et nuit.

Le C.R.S. s’est écarté et désolidarisé dans cette organisation qui ne doit pas virevolter en un sous-thème folklorique avec « Chapinel » (un chapeau de Chinel) comme fil conducteur.

Réactions :


Date de création : 11/09/2018 @ 11:57
Dernière modification : 11/09/2018 @ 12:02
Catégorie : Evennement

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^